Image
SDR-PFC
D1F

SDR-PFC (1-4) : encourageant malgré tout

6 mars 2021
Phallon Tullis-Joyce

Si elle a vu les Rémoises s’incliner face à l’un des habituels outsiders du championnat de France de D1 Arkema, la réception du Paris FC a paradoxalement démontré que les Rouge et Blanche étaient capables de séquences de très belle facture, à l’image d’une dernière demi-heure palpitante. 

Après avoir renoué avec la victoire à l’occasion d’un déplacement à Fleury rondement mené et marqué par la très belle prestation du tandem Mélissa Gomes-Kessya Bussy, la réception du Paris FC en match en retard de la 14ème journée de D1 Arkema devait permettre aux Champenoises de s’octroyer une marge un peu plus confortable par rapport aux équipes de bas de tableau. Et pour ce faire, Amandine Miquel avait choisi de faire confiance au même trio offensif que celui aligné le week-end dernier en région parisienne. 

Un trio à l’affût dans une entame de rencontre équilibrée bien que quelque peu dominée par les visiteuses, à l’image d’essais sans grand danger de Vaysse (2ème), Aigbogun (12ème) ou Thiney (14ème) ou d’un coup franc de Greboval (23ème). Reims répliquait avec une belle incursion de Kessya Bussy dans la surface au Paris FC (15ème) ou encore sur un joli centre de Tanya Romanenko à l’intention de cette même Kessya Bussy (26ème). Dans la foulée, Phallon Tullis-Joyce réalisait un arrêt de grande classe sur une percée solitaire d’Aigbogun (27ème). 

Un final à suspense

Solides, attentives, concentrées, les Rouge et Blanche se faisaient malheureusement piéger sur un centre venu de la droite de Greboval sur lequel Sällström poussait la défense champenoise à la faute (0-1, 34ème, csc). Un avantage qui aurait pu être de courte durée si Kessya Bussy avait cadré sa frappe à l’issue d’un contre rapide (41ème). Un tournant dans la partie ? Peut-être, dans la mesure où Thiney doublait la mise pour le Paris FC sur coup franc, au retour des vestiaires (0-2, 49ème). Malgré ce coup dur, les Rémoises ne s’avouaient pas battues. 

Elle obtenaient même un penalty par Kessya Bussy, victime d’une sortie pour le moins agressive et dangereuse de Nnadozie (70ème). Un penalty transformé par Rachel Corboz (1-2, 73ème). Quelques instants plus tard, une tête de Darya Kravets flirtait avec la lucarne parisienne (76ème) avant que la gardienne adverse ne s’interpose sur une frappe de Rachel Corboz (79ème) ! Dominatrices, les Stadistes faisaient passer jusqu’au bout des frissons dans le dos de la défense du Paris FC. Mais elles devaient s’incliner… de façon très encourageante, et c’est tout le paradoxe, après avoir encaissé deux derniers buts anecdotiques en contre par Catala (89ème) et Viens (90ème). Place à la réception de Soyaux, le week-end prochain. 

Stade de Reims-Paris FC : 1-4
Mi-temps : 0-1
Buts : Reims : Corboz (73ème, sp). Paris FC : Awona (34ème, csc), Thiney (49ème), Catala (89ème) et Viens (90ème).
Cartons jaunes : Reims : Awona (24ème). Paris FC : Nnadozie (70ème).
Le 11 de départ rémois : Tullis-Joyce - Kravets, Awona, Deslandes, Mayi Kith - Ouchene, Van der Linden (Philippe, 66ème), Corboz (Rapp, 85ème) - Bussy, Gomes (Herrera, 61ème), Romanenko.