Equipe première

Rétro : le SDR au Parc des Princes

14 mai 2021
sdrasse

Le Parc des Princes, un lieu teinté d'histoire pour le Stade de Reims tant la saga du club Rouge et Blanc est historiquement et intimement liée à l'arène de la Porte de Saint-Cloud. Retour sur quelques dates emblématiques dans cette enceinte mythique...

1955 : Stade de Reims – Milan AC (3-2)

Pour voir la première grande émotion des Rémois au Parc des Princes, il faut remonter 66 ans en arrière, lors de la Coupe Latine, une compétition qui a mis aux prises les clubs champions d’Espagne, d’Italie, de France et du Portugal entre 1949 et 1957. Vainqueurs en 1953, les Rémois se hissent jusqu’en demi-finale en 1955 et croisent le fer avec le Milan AC. Un match au scénario lunaire où les deux équipes, incapables de se départager au terme des prolongations (2-2), jouèrent le but en or. C’est finalement le SDR qui l’emporte à la mort subite sur un but à la 138ème minute de Léon Glovacki, synonyme de finale. Un dernier acte qu’ils perdront face au Real Madrid (2-0).

1956 : Real Madrid – Stade de Reims (4-3)

Sur le toit de l’Europe, le Real Madrid et le Stade de Reims se retrouvent un an plus tard, le 13 juin 1956, à Paris, pour y disputer leur première finale de l’histoire de la Coupe d’Europe des clubs champions, actuelle Ligue des Champions. Si le club de la Cité des Sacres pensait très vite tenir sa revanche en menant rapidement 2-0 grâce à Michel Leblond et Jean Templin puis 3-2 à l’heure de jeu sur une réalisation de Michel Hidalgo, les Madrilènes, portés par le grand Alfred Di Stefano renversent le match pour décrocher la première C1 de leur histoire. Cruel.

sdrasse

1977 : ASSE – Stade de Reims (2-1)

Titré en 1950 et 1958, le SDR garde plutôt des bons souvenirs de ses parcours en Coupe. Pour faire la passe de trois, les Rémois doivent battre les Verts, tombeurs du FC Nantes en demi-finale. Devant plus de 45 000 spectateurs, les Rouge et Blanc, coachés par Pierre Flamion, ouvrent le score par l’intermédiaire de Santamaria à l’heure de jeu (63') mais à 5 minutes du terme, Saint-Etienne égalise puis, dans la foulée (87'), prend les devants et vient remporter la 60ème édition de la Coupe de France. 

2019 : PSG – Stade de Reims (0-2)

Bien trop souvent, les équipes qui viennent au Parc décident de passer à 5 derrière et renforcer leur secteur offensif. À contre-courant, un soir de septembre, un Stade de Reims sûr de ses forces et plein de convictions vient cueillir une victoire dans le jardin parisien sur une réalisation d’Hassane Kamara et un retourné splendide de Boulaye Dia. David Guion s’était alors prononcé sur ses choix après la rencontre qui avait vu notamment les grands débuts de Nathanaël Mbuku en pro : « J’avais demandé à mon équipe de jouer sans complexe de saisir les opportunités et les temps de jeu qu’on allait avoir. Parce que j’étais convaincu qu’on allait en avoir. C’est pour ça que j’ai pris la décision de garder  le même système de jeu, celui qui nous caractérise.» Une victoire pleine de panache qui reste le dernier souvenir des Rémois à Paris, en attendant le prochain dimanche.