Image
konan
Equipe première

FCN-SDR (1-2) : la malédiction de la Beaujoire est brisée !

3 mars 2021
équipe

En difficulté pour se procurer des situations de but, les Stadistes ont longtemps cru devoir se contenter du partage des points à Nantes. Où ils auront inscrit les deux buts de la victoire sur leurs deux seuls tirs cadrés ! Un succès obtenu avec détermination, à l'image de cette tête victorieuse de Yunis Abdelhamid, qui permet au SDR de s'imposer à la Beaujoire en L1 pour la première fois depuis octobre 1974 !

Ce déplacement au Stade de la Beaujoire effectué sans Nathanaël Mbuku, suspendu, débutait pourtant par une première tentative et grosse occasion rouge et blanche quelques instants à peine après le coup d’envoi de la partie. Sur un centre côté droit, Mathieu Cafaro trouvait la tête - trop décroisée - de Boulaye Dia (2ème). Face à un FC Nantes certes en regain de forme mais à la saison remplie de doutes, le Stade de Reims monopolisait le ballon au cours des premières minutes de jeu. Cette domination allait être de courte durée.

Après une projection de Kolo Muani qui butait dans un angle fermé sur un Predrag Rajkovic bien placé et attentif (6ème), le portier rémois devait s’incliner sur une tête de Simon à la réception d’un centre côté droit de Chirivella (1-0, 14ème). Une passe décisive rendue possible par une perte de balle largement évitable de Moreto Cassama sur une touche champenoise. Ce coup dur n’empêchait pas les Stadistes de réagir. Sur un centre rasant devant le but de Lafont, Arbër Zeneli et Boulaye Dia étaient à deux doigts de reprendre le ballon à bout portant (17ème). Mais Nantes continuait de dominer et de s’installer dans la moitié de terrain champenoise, tout en provoquant de nombreux cartons jaunes stadistes.

Le capitaine permet à Reims de renouer avec la victoire !

En difficulté, les Rémois perdaient des ballons « faciles ». Conséquence : ils étaient à deux doigts de voir les Canaris breaker sur un nouveau centre-tir de Kolo Muani repoussé in-extremis par Moreto Cassama (33ème). Heureusement, Ghislain Konan profitait d’un contre favorable et d’un coup de billard provoqué par Arbër Zeneli pour récupérer le ballon sur le côté gauche de la surface de réparation nantaise et aller fixer Lafont d’une puissante frappe croisée. Imparable (1-1, 39ème) ! Cette égalisation ne devait toutefois pas masquer les difficultés rencontrées par les Stadistes pendant la majeure partie de la première période.

AbdelhamidYunis

Conséquence : David Guion procédait à la mi-temps à l’apport de sang neuf en faisant rentrer El Bilal Touré, Moussa Doumbia et Marshall Munetsi. Et il y avait du mieux dans le comportement d’un Stade de Reims bien plus agressif et offensif désormais, quand bien même Nantes parvenait à interdire l’accès à sa surface de réparation. Néanmoins, les minutes filaient sans qu’aucune des deux formations ne se montre véritablement dangereuse. On pensait qu’on allait devoir se contenter d’un partage des points quand Yunis Abdelhamid surgissait sur un corner de Valon Berisha pour placer une merveilleuse tête synonyme de premier succès champenois depuis celui obtenu face à Strasbourg, fin janvier (1-2, 89ème) ! Quel réalisme et surtout quelle bouffée d'oxygène ! Grâce à ce succès, le SDR pointe au 12e rang avec 10 longueurs d'avance sur son adversaire du soir. Place désormais à l'OL dans 10 jours. Un gros rendez-vous en perspective pour des Stadistes qui ont enchaîné un quatrième match sans défaite !

Nantes-Stade de Reims : 1-2
Mi-temps : 1-1
Match à huis-clos
Arbitre : M. Delajod
Buts : Nantes : Simon (14ème). Reims : Konan (39ème) et Abdelhamid (89ème).
Cartons jaunes : Reims : Faes (7ème), Konan (12ème), Cassama (30ème), Chavalerin (70ème) et Abdelhamid (81ème).
Le onze de départ nantais : Lafont - Corchia (Sylla, 85ème), Castelletto, Girotto (g), Traoré - Blas, Touré, Chirivella, Louza - Kolo Muani (Emond , 81ème), Simon (Bamba, 81ème). Remplaçants : Petric (g), Mendy, Pallois, Coco, Merlin, Limombe.
Le onze de départ rémois : Rajkovic - Foket, Faes, Abdelhamid (c), Konan - Berisha, Cassama (Touré, 46ème), Chavalerin (Sierhuis, 83ème) - Cafaro (Doumbia, 46ème), Dia, Zeneli (Munetsi, 46ème). Remplaçants : Diouf (g), Maresic, Doucouré, De Smet, Kutesa,