D1F

Entretien de fin de saison avec Amandine Miquel

17 juin 2021
SDR

La saison 2020-2021 de D1 Arkema s’est refermée début juin avec une 6ème place à la clé pour les Rémoises. Entre des débuts sur courant alternatif et une série impressionnante au printemps, Amandine Miquel fait le point sur la saison des Rouge et Blanche.   

Quel bilan tirez-vous de votre première saison complète en D1 Arkema ?
« Globalement, on peut dire que c’est une bonne saison. Après un démarrage en douceur, avec des gros clients lors des premières journées, nous nous sommes bien rattrapées pour produire une phase retour beaucoup plus aboutie. Nous finissons 6èmes, une place satisfaisante dans le sens où elle traduit notre constante progression. Nous dépassons à chaque fois les objectifs fixés, c’est important pour l’image et pour la stabilité du club car l'objectif est de s'ancrer en D1 Arkema et de progresser au sein de ce championnat. »

Quels ont été les matchs clés de cet exercice 2020-2021 d'après-vous ?
« Notre « tournant » de la saison intervient fin février sur la pelouse de Fleury qui est 5ème du championnat à ce moment-là. On est menées 1-0 et on arrive à renverser le match et à s’imposer. On était alors en difficulté avec plusieurs revers successifs mais cette victoire a fait du bien dans les têtes de tout le monde. Il y a aussi ce match dans l’Hérault, à Montpellier (4-0) car c'est un succès maîtrisé de bout en bout qui nous a donné beaucoup de confiance. »

Le SDR finit avec la 5ème meilleure attaque du championnat. Un secteur du jeu qui a bien fonctionné...
« Oui c'est une satisfaction. En début de saison Naomie (Feller) s’est malheureusement blessée mais notre trio offensif s'est vite mis en marche. Les deux Mélissa (Gomes et Herrera) et Kessya (Bussy) ont parfaitement su répondre aux attentes fixées en elles. Mais il n'y a pas que le secteur offensif qui a su répondre présent, de manière générale l'ensemble du groupe rend une belle copie. Tout le monde a tenu sur la durée pour cette première saison complète au plus haut niveau. Avec seulement 19 joueuses sur la ligne de départ, il était important de bien gérer les blessures et les charges de travail pour être compétitives sur la durée tout en ne tirant pas trop sur la corde. »

Océane Deslandes et Kessya Bussy ont connu leur première sélection en Équipe de France A. Une juste récompense pour leur très bonne saison ?
« Absolument ! Océane (Deslandes) a été appelée en avril et Kessya (Bussy) a porté le maillot bleu ce mois-ci. Je suis très contente pour elles, c’est le fruit de leur travail et de leur progression. Ce sont les premières et j'espère que ça ouvrira la voie à d'autres joueuses également... »