Image
SDR-OL
D1F

SDR-OL (3-8) : la loi du plus fort...

7 September 2019
SDR-OL

La loi du plus fort... Si elles ont trouvé la faille à trois reprises (un nombre de buts que les Lyonnaises n'avaient pas encaissé depuis 10 ans en championnat !), les Rémoises s'inclinent logiquement face aux championnes d'Europe malgré une volonté constante d'aller de l'avant. Sorties avec les honneurs sur cette rencontre, les filles d'Amandine Miquel se tournent désormais vers la prochaine échéance, un déplacement à Marseille, autre promu. 

À Delaune, dans un contexte particulier puisqu'elles ont l'habitude d'évoluer sur leur synthétique du centre de vie Raymond Kopa, les Rémoises entament la rencontre avec difficulté. La prise de repères n'est pas immédiate face à une équipe expérimentée et qui les surprend à deux reprises : sur son premier ballon, Cascarino mistifie la défense stadiste et vient tromper Phallon Tullis-Joyce du droit (0-1, 1ère). Dans la foulée, Hegerberg vient doubler la mise et refroidit tout Delaune (0-2, 3ème). Mais la réaction rémoise ne se fait pas attendre et Naomie Feller réduit le score dans la foulée ! L'attaquante rouge et blanche, toute en vitesse et en technique, transperce la défense rhodanienne et vient remettre son équipe dans la rencontre (1-2, 8ème). Les Lyonnaises se créent alors plusieurs opportunités, par Majri qui bute sur la transversale puis par Renard qui, elle ne se trompe pas et place une tête imparable (1-3, 20ème).

"Un match formateur"

L'OL prend alors le large sur une volée d'Henry qui ne laisse aucune chance à Phallon Tullis-Joyce (1-4, 28ème). Sonnées mais loin d'être abattues, les filles d'Amandine Miquel continuent à mettre leur jeu en place et ne reculent pas, cherchant à exploiter chaque offensive. Un choix payant avec un doublé pour l'attaquante rémoise Naomie Feller qui vient réduire la marque (2-4, 40ème). Malheureusement, juste avant la pause, les Lyonnaises reprennent une longueur d'avance sur un mouvement collectif conclut par Majri (2-5, 44ème). Au retour du vestiaire, les filles d'Amandine Miquel mettent les mêmes intentions et trouvent à nouveau les filets. Sur un corner tiré par Rachel Corboz, Tess David vient dévier le cuir et place une tête victorieuse qui trompe Bouhaddi (3-5, 51ème). Pendant plus de vingt minutes, les Stadistes font jeu égal avec les Fenottes dont les offensives sont plus tendres, gênées par la défense rémoise qui veille et se montre solidaire. Mais en fin de rencontre, les Rémoises cèdent face à l'ogre lyonnais : Hegerberg trouve à nouveau les filets à deux reprise (78ème, 88ème), tout comme Majri sur penalty (80ème). Si l'addition est salée, les Stadistes ont su aller de l'avant tout au long de la rencontre, allant même inscrire trois buts, ce qu'aucun adversaire de l'OL n'avait fait depuis 10 ans. 

Amandine Miquel : "On connaissait la force de notre adversaire du jour et on savait à quoi s'attendre. L'objectif était de ne pas rester basses, de ne pas changer notre jeu parce que c'était Lyon et je trouve que les filles l'ont bien fait. Il fallait exploiter chaque situation offensive à fond et les filles ont rendu une belle copie. Défensivement, il y a des choses évitables avec des erreurs de marquage sur des décalages notamment mais je note surtout les trois buts marqués face à une équipe à qui ça n'était pas arrivé depuis 10 ans. C'est un match formateur, ce qui compte à mes yeux c'est aussi de ne pas avoir baissé la tête, de ne pas s'être résignées. On a joué, on a montré qu'on était prêtes à se battre et c'est un bon signal". 

Stade de Reims - Olympique Lyonnais (3-8)
Mi-temps : 2-5. 
Les buteuses rémoises : Feller (x2), David. 
Le 11 de départ : Tullis-Joyce - Doucouré, Spinelli, Kravets, Simon (Gomes) - David, Corboz (Joly), Philippe - Herrera, Feller, Roux (Romanenko).