Image
Tanya Romanenko
D1F

PFC-SDR (0-0) : le SDR s’est rassuré !

22 février 2020
Phallon Tullis-Joyce

On attendait une réaction rémoise, elle est venue en terre parisienne. Solides dans le jeu et, dans l'ensemble, plus dangereuses que leur adversaire du jour, les joueuses d'Amandine Miquel prennent un point après 90 minutes parfaitement maîtrisées.

Dans un 4-3-3 où l’on retrouve la recrue néerlandaise Vita Van Der Linden titularisée au milieu et Darya Kravets alignée dans le couloir droit de la défense, les Rémoises entrent bien dans la partie. Si le début de match est verrouillé, les Stadistes cherchent à mettre le pied sur le ballon à l’image d’une Vita Van der Linden à son avantage dans le jeu combiné. Sans situation nette, la partie s’emballe sur de rares contres (Herrera à la 15ème, Romanenko à la 18ème) qui ne débouchent malheureusement sur aucune tentative cadrée. Après une dernière sortie en championnat chaotique contre le MHSC, les joueuses d’Amandine Miquel montrent l’étendue de leur caractère dans cette première demi-heure à l’image de ce geste défensif impeccable de Giorgia Spinelli sur son homologue capitaine Gaétane Thiney (23ème). La première mi-temps s’achève sans le moindre tir cadré des deux côtés

Mélissa Gomes tout proche d'un but plein d'opportunisme…

Après la pause, la physionomie de la rencontre ne change pas fondamentalement. Les deux blocs se livrent dans les duels, sans se découvrir pour autant. C’est à partir de la 75ème minute que les débats vont se pimenter. La fatigue laisse quelques espaces dont profitent d’abord les Franciliennes avec cette percée de Camille Catala, ponctuée par une frappe du droit qui rase le montant gauche de Phallon Tullis-Joyce (80ème). Puis ce sont les Rémoises qui finissent la rencontre avec les situations les plus chaudes. En renard des surfaces, Mélissa Gomes rode au point de penalty parisien et vient contrer le dégagement de la portière locale… Le ballon vient échouer à côté du but gardé par la brésilienne Natascha Honegger, on était tout proche du coup du sort (82ème). La dernière grosse situation est tout aussi cacophonique : Melissa Herrera devance la portière parisienne sur un long ballon, tire en direction du but vide mais voit son ballon stoppé (de la main ?) par une défenseure locale (90ème + 4). On en reste là. En signant ce clean-sheet, le Stade de Reims reprend sa marche en avant et le plein de confiance.

Paris FC - Stade de Reims (0-0)
Mi-temps : 0-0.
Le 11 de départ rémois : Tullis-Joyce – Kravets, Spinelli, Deslandes, Simon – Van Der Linden, Philippe (Soyeux 68ème), Ouchène (Rapp 83ème) – Herrera, Gomes (Roux 83ème), Romanenko.